1re édition bordelaise du Festival de Caves!

Le Collectif Mixeratum Ergo Sum est heureux de vous annoncer le lancement de la 1re édition bordelaise du Festival de Caves!

Le Festival de Caves, festival de théâtre itinérant dans des lieux souterrains, est né en 2005 à Besançon à l’initiative de la cie Mala Noche et de Guillaume Dujardin et s’est petit à petit développé à échelle nationale dans des villes comme Lyon, Paris ou Montpellier, et propose sa 9ème édition du 26 avril au 27 juin.

« La seule chose importante est d’essayer, de prendre des risques. De faire en sorte que ce Festival évolue toujours, qu’il ne s’enferme pas dans des habitudes confortables, qu’il nous impose une vigilance. Que ce Festival nous oblige à rester vivants. Car la gageure du Festival est que, face à cette unité de lieu qu’est la cave, nous répondions par une multiplicité de propositions artistiques et esthétiques. Que nous continuions à rêver sans anticiper ce que veut voir le public. Que nous continuions à penser que cette unicité du public n’existe pas mais que la multiplicité des spectateurs, si. »
 
Guillaume Dujardin
Cette année, le Collectif Mixeratum Ergo Sum rejoint l’aventure et lance la première édition bordelaise du Festival de Caves. Il se déroulera du 14 au 16 mai, dans des caves tenues secrètes jusqu’au moment du spectacle.

Les spectateurs sont invités à se retrouver en surface dans un lieu annoncé la veille et sont conduits dans la cave mystérieuse peu avant le début de la représentation.

Nous vous invitons donc à venir découvrir :
Le 14 mai à 20h
« Du domaine des murmures » de Carole Martinez – Mise en scène de José Piya – La caravelle
En 1887, le jour de son mariage, Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s’offrir à Dieu et être emmurée vivante. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe…


Le 15 mai à 20h
« Ce qui ne tue pas rend moins mort »
Conception et mise en scène de Natacha Roscio – Mixeratum Ergo Sum

Création d’inspiration absurde issue d’un laboratoire d’improvisation autour du corps et des objets du quotidien. Expérimentation visuelle et sonore. Apparition énigmatique d’un suspens incongru. Jouer avec les codes, c’est admettre qu’ils ne vont pas de soi.

Le 16 mai à 20h
« Le syndrome de l’otage « 
D’après Virginie Despentes – Mise en scène de Clémentine Aubry – Mixeratum Ergo Sum
Le syndrome de l’otage est un texte composite à partir de l’ouvrage King Kong theorie de Virginie Despentes et d’extraits de témoignages anonymes qui traitent de la condition féminine mais aussi de la société en général, en interrogeant les codes et normes de cette société.
Pour cette modeste première édition, le collectif Mixeratum Ergo Sum accueille un spectacle en tournée au sein du festival et propose deux de ses créations. Nous souhaitons à l’avenir donner de l’ampleur au festival afin qu’il acquiert une place dans le paysage culturel de la CUB. Une ouverture sur des créations accueillies en tournée dans des caves bordelaises, un potentiel de rayonnement pour les compagnies bordelaises, de la CUB, de la région.
 La cave comme lieu de ralliement et de résistance, d’innovation, afin de proposer une diversité de spectacles qui bénéficient d’un réseau national de diffusion professionnelle.
Nous serons heureux de vous accueillir lors de cette édition. Nous vous invitons à consulter notre site internet www.mixeratum-ergosum.com ainsi que le site du festival de caves  et sommes à votre disposition pour plus de renseignements et pour convenir d’un éventuel rendez-vous.
Nous vous remercions par avance pour votre intérêt,
Bien à vous,

 

%d blogueurs aiment cette page :