Le FRAC de Metz condamné pour atteinte à la dignité humaine

Le 26 novembre 2013, alors qu’en France il semblait acquis que les artistes étaient, dans l’exercice de leur art, définitivement au-dessus de toutes les lois (cf. L’art contemporain face à la loi), s’est produit l’impensable : un FRAC, qui n’a pas fait pire que les autres, est subitement condamné à la demande d’une conseillère régionale et de l’AGRIF, une association anti-raciste.
Que s’est-il passé ? Cette affaire fera-t-elle jurisprudence ? Raphaël Jodeau, criminologue et coordonnateur de Sauvons l’art ! a eu accès aux pièces du procès et décrypte le dossier pour vous.

À propos de Art Presence Web

L'Actualité de l'Art // Art News Appels à projets pour les artistes // Opportunities for Artists
%d blogueurs aiment cette page :