SOCIETE DES AMIS DES MUSEES DE BORDEAUX

VENDREDI 4 octobre 2013

A 18 heures, Athénée Père Joseph Wrésinsky, place Saint Christoly, Bordeaux.

Picasso la période Rose et le début du cubisme

Avec

Stéphane Guégan

Conservateur au musée d’Orsay

__________

Historien, critique d’art et écrivain, Stéphane Guégan a assuré le commissariat de plusieurs expositions

nationales et internationales parmi lesquelles Manet inventeur du moderne, exposition présentée au musée

d’Orsay du 5 avril au 3 juillet 2011, et dernièrement Manet Ritorno à Venezia, qui portait sur les sources

italiennes, présentée au musée d’Orsay et à Venise. Il a publié plusieurs ouvrages parmi ceux-ci : Cent peintures

qui font débat à paraître très prochainement aux éditions Hazan.

__________________________________________________________________________

La période rose ne succède pas brutalement à la période bleue, elle en émerge à partir de 1904

et coïncide d’abord avec une relecture du vieux thème forain, les clowns, les saltimbanques et les

amuseurs publics, une relecture plus émue que mélancolique. Mais ce qui caractérise Picasso,

c’est qu’il progresse par des retours en arrière et par une confrontation parfaitement réfléchie et

extrêmement diversifiée avec la tradition. L’abandon du sentimentalisme dépressif, voire lacrymal,

aboutit à une série de grands nus, masculins et féminins, qui devaient frapper les contemporains par

leur sensualité hiératique et leurs références antiques très classiques. Cette terre et cette humanité

solaires renvoient plus à Ingres et à Cézanne qu’à Poussin.

Si cette période n’est pas tout à fait la joie de vivre, elle n’est pas non plus empreinte du désespoir

impénétrable des années 1901-1903. Picasso y jette au contraire un mince rayon de soleil. Ce

rayon de lumière que le peintre jette sur ces saltimbanques, tristes ou graves, marque un besoin

de changement que le séjour à Gosol, avec Fernande, durant l’été 1906, va révéler à lui-même.

Dans ce petit village d’Andorre d’une grande rusticité, il sera confronté au monde archaïque de la

vie paysanne. Cependant, ce changement porte la trace des visites régulières que Picasso a faites

au Louvre s’intéressant, à ce moment là, aux pièces les plus primitives des salles égyptiennes ou

grecques. Picasso n’est pas l’iconoclaste que l’on croit. La période rose est littéralement habitée par

sa connaissance de l’antiquité et son envie d’y ressourcer sa peinture après les frimas de la période

Bleue. Les Demoiselles d’Avignon, si africaines soient-elles, y sont nées aussi.

Site internet : http://www.amis-musees-bordeaux.com

Contact : 05 56 08 80 24/06 65 67 58 18

E-mail : amis@amis-musees-bordeaux.com

Gratuit pour les adhérents

Pour les non-adhérents : 5€ adultes ; 2€ étudiants

À propos de Art Presence Web

L'Actualité de l'Art // Art News Appels à projets pour les artistes // Opportunities for Artists
%d blogueurs aiment cette page :